Quand tout s'arrête

  • Sébastien

Quand tout s'arrête

 

A tous corps sans étendard

Au soleil mort dans le brouillard

Comme notre amour plier bagage

Sans un regard, part en voyage

 

A ces mots qu'on fait saigner

Comme trop de larmes aiguisées

Comme ces navires en plein naufrage

Qui prennent l'eau, se perdent au large

 

Quand tout s'arrête, tout se répète

Les jours deviennent des semaines

Des mois entiers où je me perds

Dans tes minutes où tout s'arrête

Ouais tout s'arrête

Quand je te perds

 

 

A nos murs fissurés

Qui ont finis par céder

Sous le poids de nos années

Pierre après pierre s'effondrer

 

A tous corps sans étendard

Au soleil mort dans le brouillard

Quand notre amour part en voyage

Sur ces navires qui font naufrage

 

 

Quand tout s'arrête, tout se répète

Les jours deviennent des semaines

Des mois entiers où je me perds

Dans tes minutes où tout s'arrête

Ouais tout s'arrête

Quand je te perds

 

        Comme Adam sans son Eve

        Comme Paris sans la Seine

        Comment voler sans Elle

        Quand tout s'arrête

 

        Comme Venise sans gondoles

        Un automne sans feuilles mortes

        Printemps sans hirondelles

        Quand je te perds

 

                 Tout s'arrête

 

Quand tout s'arrête, tout se répète

Les jours deviennent des semaines

Des mois entiers où je me perds

Dans tes minutes où tout s'arrête

Ouais tout s'arrête

Quand je te perds

Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog